Slovénie: Grève de protestation contre la réduction de 15% des salaires des enseignants (17 avril 2012). Internationale de l'Education, 17 avril 2012.

L'affilié de l'IE en Slovénie, Education, Science and Culture Trade Union of Slovenia (ESTUS), a appelé à une action de grève de ses membres le 18 avril. Le syndicat est opposé à un amendement au budget national 2012 adopté par le gouvernement, qui comporte des réductions importantes du budget consacré à l'éducation et des salaires des fonctionnaires, et qui mine leurs droits syndicaux.

Dans une lettre adressée à l'IE et à ses organisations membres, le 12 avril, le Secrétaire général d'ESTUS, Branimir Strukelj, écrit: « Il y a environ deux semaines, le gouvernement slovène nous a envoyé une proposition pour équilibrer le budget de cette année, dans laquelle il proposait de sérieuses coupes des dépenses, en particulier des salaires des employés du secteur public. Cette proposition mine également leurs droits syndicaux. ».
Strukelj déplore le fait que le gouvernement souhaite diminuer le financement consacré à l'éducation, la culture et la science de plus de 260 millions d'euros - dont 175 millions d'euros pour l'éducation à elle seule - ce qui représente une réduction de financement de 12,2% par rapport à 2011.

Des économies sur l'éducation
Le gouvernement slovène a décidé de réaliser des économies sur l'éducation publique en augmentant le nombre d'élèves par classe; en élevant les normes requises pour les libraires et conseillers; en augmentant le temps de présence des enseignant(e)s dans les écoles et les crèches; en élevant les normes requises pour les cuisiniers, le personnel de nettoyage et les comptables; et en fusionnant des écoles, fermant par conséquent les plus petites.
L'ESTUS a soumis au vote la proposition d'une grève collective. La majorité des personnes employées dans les domaines de l'éducation, la science et la culture ont voté en faveur d'une grève qui aura lieu le 18 avril.
Avec d'autres syndicats du secteur public participant à la grève, l'ESTUS demande que le gouvernement retire toutes les mesures injustes qui déchirent le pays, baissant la qualité de l'éducation publique et diminuant les salaires des fonctionnaires.

(...) La suite sur Internationale de l'Education.